#SURLAROUTEDESCULTURES
Les Grands Explos explorent: L'Inde

Les Grands Explos explorent: L'Inde

 

 

 

Sarah, gestionnaire de communauté, est partie explorer l'Inde.

Elle est revenue complètement subjuguée et dépaysée. Elle vous partage ici son aventure.
Une galerie de photos se trouvent au bas de l'article.

 

 

 

 

Quelle destination as-tu choisie d’explorer et pourquoi?

Cela faisait des années que je rêvais de l’Inde. Des années que je me disais que j’étais prête pour cette expérience, tout en ayant une certaine boule d’anxiété dans le ventre. L’Inde n’est pas pour tous, mais tous devraient y aller au moins une fois dans leur vie. C’est un pays déstabilisant et dépaysant, mais tellement magnifique. Ses gens, ses couleurs, ses paysages, ses odeurs… Tout y est unique et enivrant. L’Inde, c’est des habitants chaleureux et curieux, du mouvement constant autour de soi et ses cinq sens en constant éveil. C’est aussi étourdissant qu’éblouissant. Je crois qu’on n’est jamais vraiment prêts pour l’Inde. Il faut y aller, se mettre les deux pieds dedans, pour enfin en comprendre toute sa beauté.

Comme l’Inde est un sous-continent, je vous conseille de cibler une région et de consacrer votre voyage qu’à celle-ci. Chaque petite ou grande ville vaut le temps d’y passer quelques jours. Lors de mon voyage d’un mois et demi, j’ai parcouru la province du Rajasthan avec un saut à Agra, pour voir l’iconique Taj Mahal, et à Rishikesh, question de décanter un peu sur le bord de la source du Gange et à la base de l'Himalaya.


Quelles sont les activités à y faire absolument?

  • Jaipur: Amber Fort et se promener dans les rues de la « Pink City ».
     
  • Udaipur: une marche dans les petites rues de la vieille ville et un cours de cuisine indienne. Petite astuce : assurez-vous de prendre un hôtel où vous aurez accès au toit afin d’admirer le lac Pichola et son palais royal blanc.
     
  • Jaisalmer: Un safari dans le désert. Magasinez bien, par contre, et négociez surtout! Laissez-vous plutôt tenter par des compagnies qui ne vous amèneront pas dans les trappes touristiques.
     
  • Agra : Bien évidemment, le Taj Mahal, cette merveille du monde, est un incontournable. La ville d’Agra ne vaut, selon moi, pas la peine d’être visitée, alors je vous suggère de n’y passer qu’une nuit. Arrivez le soir, le lendemain (à l’aube!) vous allez visiter le Taj puis hop, le soir vous prenez un autobus vers la prochaine destination. Il est donc bien pratique de prendre un hôtel à distance de marche de la Merveille. Heureusement, il y a plein d’hôtels très abordables à 10-15 minutes de marche.
     
  • Rishikesh : Prenez un hôtel dans le quartier « Topovan » et laissez-vous enivrer par la magie de l’endroit. La ville étant sur les rives de la source du Gange et à la base de l'Himalaya, le paysage est absolument magnifique. Il y règne une aura sacrée qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Ville reconnue comme étant la capitale mondiale du Yoga, un cours s’impose. Profitez aussi d’une foule de délicieux petits restos végétariens.


Tes 3 indispensables pour partir?

  • De la patience et de l’ouverture d’esprit (croyez-moi!)
  • Des vêtements légers qui respirent qui couvre genoux et épaules
  • De bons souliers de marche facilement lavables.


Les points positifs et les points négatifs?

Points positifs: Les gens. Ils sont tellement gentils et curieux. Nous avons souvent des préjugés… mais, selon mon expérience, ils sont faux. Il est entendu qu’il faut toujours être prudents et suivre son instinct, mais laissez-vous aborder. Tous les Indiens que nous avons croisés sur notre chemin voulaient nous aider, nous donnaient des conseils et nous posaient une foule de questions, le tout avec une bienveillance soignée. Ça peut être gênant et fatigant de se faire littéralement aborder à tous les coins de rue, mais ils ne sont remplis que de bonnes intentions.

La nourriture. WOW! Laissez-vous tenter et goûtez à tout! Tous les mets sont à base de Masala, mélange d’épices typique, et tout aussi délicieux les uns que les autres. Petit conseil : manger strictement végétarien pour éviter une intoxication alimentaire. Le Chaï (thé) est à déguster dès que vous croisez un Chaï Wala (petit kiosque à thé qu’on retrouve un peu partout).

Ce n'est pas tant un point négatif, mais plutôt qu'il faut s'y adapter: le mouvement, constant. Le bruit, sans arrêt. Il faut être prêts à ne jamais avoir « sa bulle », à toujours être étourdie par ce qui se passe autour de soi. Dès qu’on sort de notre hôtel, nos sens sont hyperstimulés. Mais ça fait aussi partie de la beauté de l’Inde. Il faut seulement être prêt, s’attendre à cela et savoir se retirer dans sa chambre (à l’air conditionné!) lorsqu’on n’en peut plus. 


As-tu des recommandations pour ceux qui voudraient s'y aventurer?

Fiez-vous à votre instinct. Prenez le temps de discuter avec les locaux. Osez essayer de nouvelles choses. Écoutez-vous. Respectez vos limites. L’Inde ne se visite pas, elle se vit. Prenez donc le temps de le vivre.

Aussi, et surtout, priorisez le « slow-travel » plutôt que le j’ai-deux-semaines-pour-tout-voir. L’Inde est immense. On ne passe pas d’une ville à l’autre en un après-midi, mais plutôt en une nuit ou une journée.

 

Carnet d’adresses

* à noter que je voyageais avec un petit budget, donc je séjournais dans des auberges de jeunesse tout en prenant toujours des chambres privées).

Jaipur
Hébergement : Chalo Eco Hostel – ce n’est pas un hôtel 5 étoiles, mais les chambres privées sont très confortables et la famille qui le tient est extraordinaire. Pour une vivre une expérience locale, c’est là qu’il faut aller.

Bouffe Tapri Tea House (pour un petit luxe qui fait du bien), un Lassi au fameux Lassiwala, un samosa au LMB (Laxmi Mishtban Bhandar) et un arrêt à Shree Khandelwal Pavitra Bhojanalya au retour de la visite du Amber Fort. Ce petit restaurant ne ressemble à rien de rien, mais c’est littéralement le meilleur repas que nous avons eu en Inde.

Udaipur
Hébergement : Bunkyard hostel : une chambre très confortable avec une terrasse sur le toit parfaite pour profiter de la vue sur le lac et le palais. Il est aussi très bien situé.

Bouffe : Faire un cours de cuisine et manger ce qu’on a cuisiné. ;-) Le Millet of Mewar sert de l’excellente nourriture et vous mangerez le meilleur Thali de votre vie au Natraj Dining Hall and Restaurant.

Jaisalmer
Hébergement : Après quelques jours/semaines en Inde, on mérite de payer pour un lit confortable, croyez-moi. Nous avons adoré notre matelas moelleux au Moustache Hostel.

Bouffe : notre meilleur repas dans cette ville a été au Natraj Restaurant. Le propriétaire est probablement la personne la plus gentille et douce que nous avons rencontré.

Agra
Hébergement et bouffe : le Zostel est à une dizaine de minutes à pied du Taj Mahal. Les chambres sont confortables et leur petit restaurant vitré est l’endroit parfait pour relaxer après la visite du Taj.

Rishikesh
Hébergement : The Hosteller. Relativement confortable et petit restaurant agréable avec une belle vue sur le Gange.

Bouffe : Le Pure Soul Cafe & Organic Kitchen pour de la bouffe végé/vegan, le Tat Café (notre coup de cœur!) et le Kumars Cafe un mini café caché qui sert de la croustade aux pommes (oui oui!)

 

Bref, comme dit plus haut, l’Inde se vit. Et se savoure. Et surprends.
C’est réellement un magnifique pays.
Cette citation lue sur les murs d’une auberge de jeunesse résume bien :
« Don’t make plans in India because India already has plans for you »
« Ne faites pas de plans en Inde, car l’Inde a déjà des plans pour vous »

Et vous, êtes-vous déjà allé en Inde? Dites-nous en commentaire comment vous avez trouvé votre expérience!

 

(crédits photos: Sarah Cohen (Instagram @sarah.de.cc)